Mon expérience de stage d’observation avec Plan de match chez LinkedIn – Jason Burnett

J’ai posé ma candidature pour le stage d’observation à LinkedIn parce que je n’ai pas beaucoup d’expérience de travail dans un bureau et que je ne me sens pas tout à fait à l’aise dans ce type d’environnement. Comme athlète, je m’entraîne à longueur de journée et j’adore bouger. Demeurer en place pour de longues périodes m’apparaît éprouvant, mais je me suis fixé comme objectif de me sentir un jour heureux et confortable en dehors du gymnase.

Dès mon arrivée au bureau de LinkedIn, j’ai appris à quel point les entreprises technologiques pouvaient être impressionnantes. Le monde des technologies est exaltant et il vit à un rythme effréné. Les entreprises espèrent attirer les gens les plus talentueux et les plus innovants. Ainsi les avantages qu’elles offrent à leurs bureaux sont nombreux. Le bureau de LinkedIn est doté de tables de billard, de table de ping-pong, d’une salle de jeux vidéo, de bureaux ergonomiques et d’un studio de yoga (à utiliser raisonnablement pendant la journée de travail), et on y offre aussi des dîners gratuits. Lorsque je me suis présenté à mon entrevue vêtu d’une chemise et d’une cravate, j’ai été surpris de croiser des gens en short et en camisole qui se rendaient à leur séance de yoga. J’ai compris que la vie de bureau n’était pas aussi stricte et monotone que je l’avais imaginée. J’ai aussi appris l’importance de faire une recherche à propos de la culture de l’entreprise avant de choisir mes vêtements d’entrevue.

J’ai aussi appris que chaque entreprise possédait son propre langage avec ses acronymes et ses expressions. De l’extérieur, on se sent intimidé, mais la meilleure façon de gagner de l’assurance est de s’immerger complètement dans l’entreprise que l’on choisit. Plus on emploie le jargon de l’entreprise, plus on est en mesure de s’y habituer et de le reconnaître dans l’environnement de travail.

Enfin, j’ai découvert que LinkedIn a à cœur l’esprit d’équipe davantage que la hiérarchie. J’ai été étonné de constater le nombre de réunions que mon gestionnaire avait avec son équipe. Il y en avait presque chaque semaine et l’ambiance y était très décontractée. Trente minutes par jour étaient consacrées à une discussion axée sur la vie à la maison et au travail. Mon gestionnaire prenait souvent des nouvelles des membres de son équipe comme le ferait un ami. S’il fallait aborder le travail, il le faisait en temps et lieu. C’était bien de constater que tous pouvaient se considérer comme des amis et non de simples employés, comme le dicterait une structure traditionnelle d’entreprise où règne la hiérarchie.

Je ne suis toujours pas aussi à l’aise que je le souhaiterais dans un environnement de bureau, mais cette expérience a influencé mon opinion de manière positive. Je suis impatient de voir quelle autre occasion d’ouvrir mes horizons Plan de match aura à m’offrir.

Jason Burnett